Il y a une lumière qui ne peut jamais être éteinte, elle est à l'intérieur de vous. C'est vous.
N. D. Walsh

Veillez à vos pensées, car elles deviennent des mots,

Veillez à vos mots, car ils deviennent des actions,

Veillez à vos actions, car elles deviennent votre caractère,

Et veillez à votre caractère, car il devient votre destin.



1/7

Vivons une vie simple et saine.

 

Si on pense à l’écologie, nous devons nous concentrer sur le fait que la terre ne doit pas juste servir à notre période de vie, mais également pour les générations à venir.

 

Nous devons la protéger et même l’enrichir. 

 

Les ressources sont faites pour être utilisées. Mais nous devons le faire avec sagesse. Nous devrions laisser la terre dans un état idéal. Posons-nous la question de quelles ressources nous utilisons et quel impact cela a-t-il sur notre vie et celle des autres formes de vie ? Arran Stephens, un grand précurseur de la nourriture bio au Canada et aux Etats-Unis partage le slogan: 

 

"Always leave the Earth better than you find it "

"Quitte toujours la Terre mieux que tu ne l'as trouvée"

 

C’est une belle inspiration à suivre. Chaque endroit sur cette terre est sacré. Nous ne réalisons pas que la vie est délicate et fragile. Nous sommes brusque autant avec la nature qu’avec notre propre âme. Nous devons devenir plus subtils pour donner autant à notre environnement qu’à notre propre nature spirituelle ce dont nous avons vraiment besoin.

 

Développons l'amour et le respect.

Peu importe notre religion, notre pays, notre couleur ou notre culture.

Soyons tendre avec la Terre.

Lorsque les efforts sont sincères et passionnés,

les résultats sont visibles.

 

Dans la nature nous trouvons l’inspiration sur les meilleures manières de mener nos vies.

La nature nous instruit.

Extraits tirés du site internet de Greenpeace. 

 

Passons à l'action :

  • Informons-nous. Les chercheurs savent que la prise de conscience sur les changements climatiques et leurs conséquences a tendance à stimuler la volonté des personnes à agir.

  • Commençons par nous-même. Passons en revue notre logement et nos propres habitudes, et commençons par quelques changements simples. 

  • C'est maintenant que nous pouvons agir. En économisant de l'énergie et en l'utilisant de manière plus efficace, tout en donnant la préférence aux sources d'énergie renouvelables. Une industrie et un style de vie respectueux du climat sont des buts réalistes. Nous pouvons et nous devons protéger notre planèt du réchauffement climatique car c'est la seule dont nous disposons.

 

Economisons l'énergie

  • Dans la salle de bain, la maison et la cuisine

  • Gérons mieux la machine à laver en l'utilisant à pleine charge.

  • Gérons mieux le lave linge en lavant ses vêtements avec pré-lavage uniquement si ils sont très sale, en laissant sécher le ligne à l'air libre, 

  • Tempérons la maison en réglant le chauffage de manière adéquate à la météo,

  • Employons des appareils ménager qui utilisent moins d'éléctricité

  • Douchons-nous plutôt que de prendre un bain,  en installant des économiseurs d'eau (réduit de moitié la quantité d'eau utilisée), 

 

Voyageons en pensant au climat

  • Utilisons les transports publics

  • Marchons plus souvent ou faisons du vélo

  • Prenons l'avion quand c'est vraiment nécessaire car le traffic aérien est le plus nuisible au climat. 

  • Choississons une voiture plus petite. Et préférons des véhicules qui consomment 4litres/100

 

Moins c'est plus

  • Achetons des vêtements et objets de qualités pour qu'ils durents plus longtemps afin de protéger nos ressources naturelles

  • Mangeons moins de viande, car les animaux d'élevage sont responsables de 18% des émissions de GES en raison de la grande quantité de fertilisants produits et que la forêt tropicale est déboisée pour être transformées en pâturages et pour cultiver le soja (nourriture des bovins), et enfin de la masse de méthane produite par les troupeaux de ruminants.

  • Mangeons Bio, car ils sont produits sans engrais chimiques ni pesticides.

  • Achetons des produits locaux et de saison, ce qui permet de réduire le transport des marchandises et les besoins énergétiques pour chauffer les serres.

  • Et enfin, passons nos loisirs et nos vacances près de chez nous pour limiter notre quota personnel de CO2.